Le risque cardiovasculaire et le changement de mode de vie

Un patient qui vient de passer un test sanguin a souvent hâte de connaître son taux de cholestérol. Les questions importantes, donc les plus souvent posées, sont les suivantes : quel est le risque de maladie cardiovasculaire, crise cardiaque et accident vasculaire cérébral ? Et, comment peut-on réduire les risques ?

L’évaluation du risque cardiovasculaire

Les médecins généralistes utilisent des outils spécifiques, comme la calculatrice QRISK2, pour estimer le risque de crise cardiaque ou d’AVC pour répondre à la première question. La réponse à la deuxième question dépend du niveau de risque. Si elle est inférieure à 10 %, la discussion bascule invariablement sur les changements à faire dans les habitudes quotidiennes. Si elle est supérieure à 10 %, la discussion s’articulera également autour des changements de mode de vie… mais aussi sur les statines.

Le changement de mode de vie est la meilleure prévention

Lorsqu’il s’agit de réduire le risque de maladies cardiovasculaires, l’élément le plus important du plan de gestion est le changement de mode de vie qui peut être apporté.
Arrêter de fumer, être actif, manger et boire sainement sont les priorités. Ces facteurs, liés au mode de vie, sont les éléments les plus importants que les patients peuvent modifier pour réduire leur risque de maladie cardiovasculaire.

Mais tout le monde est différent. Certains se sentent capables d’apporter des changements, tandis que d’autres ont du mal à s’adapter à un nouveau mode de vie pour améliorer leur santé. Le médecin traitant se contente de conseiller, guider et encourager.

Pour les patients qui pourraient bénéficier de la prise d’une statine, ils se verront briefés à propos des avantages et des inconvénients des médicaments. Mais ce n’est ni l’un, ni l’autre, ni une option. La prise d’une statine peut être bénéfique en réduisant le cholestérol, mais cela ne veut pas dire que vous n’avez pas à penser à changer votre mode de vie. L’accent est mis sur le changement du mode de vie.

De l’importance de l’évaluation du risque cardiovasculaire

Tout médecin généraliste dira que la connaissance par un patient de son risque cardiovasculaire est plus importante que la connaissance du taux de cholestérol. D’où l’intérêt de faire un test cholestérol ET d’évaluer en même temps le risque cardiovasculaire afin de mettre en place rapidement les changements qui s’imposent, si vous faites partie des patients à risque.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*